Résidences royales à Turin

Les résidences de la famille royale de Savoie dans le centre de Turin

En 1562, sur ordre d’Emmanuel-Philibert, la capitale du Duché de Savoie est transférée de Chambéry à Turin et dès lors, Turin devient la scène principale de la royauté et de l’élégance absolue. Pour être à la hauteur de son rôle, la famille royale décore et embellit la ville et ses environs de châteaux, résidences, jardins et édifices qui seront regroupés sous le nom de Couronne des délices et atteindront au XVIIe siècle l’apogée de leur splendeur. L’objectif était d’imposer Turin comme la capitale royale et puissante de l’Europe, mais également de construire de somptueux palais à même d’accueillir les souverains en ville ou aux portes de la ville pendant l’année, destinations idéales pour les mois de villégiature. C’est ainsi que les résidences de la famille royale de Savoie devinrent le symbole de la puissance et la vie de cour de la Maison de Savoie. Aujourd’hui encore, ces résidences sont très prisées des Turinois et représentent des destinations incontournables pour les touristes. Certaine que vous trouverez votre résidence préférée, car il y a l’embarras du choix, voici quelques résidences de la famille royale de Savoie situées à Turin.

 

Résidences royales à Turin, Patrimoine de l’UNESCO, patrimoine de tous

 

Inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997, les résidences royales à Turin sont au nombre de vingt-deux et sont réparties entre le centre-ville et les environs de Turin. Les plus éloignées sont accessibles en une heure de route environ et sont sans aucun doute magnifiques, mais si nous nous focalisons sur les résidences les plus proches du centre-ville, il y en a déjà une multitude à visiter. Dans un itinéraire à Turin, même le temps d’un week-end, essayez d’en visiter au moins une, pour comprendre d’où vient la royauté turinoise et plonger dans la vie de cour, entre tapisseries, draperies, robes somptueuses, banquets et décorations provenant du monde entier.

 

Découvrir les résidences royales à vélo

 

La Couronne des délices fait partie du projet territorial Corona Verde (couronne verte), qui concerne la zone métropolitaine et la colline de Turin, comprenant 93 communes aux alentours de la ville. L’objectif est de créer un fil rouge entre les résidences et les parcs urbains, mais également les fleuves et les zones rurales quasiment intactes.

Un parcours cyclable a donc été pensé pour relier entre elles les résidences à vélo, baptisé « Corona di Delizie in Bicicletta » : un circuit de plus de 90 km de pistes cyclables, rues cyclables et voies rurales. Le circuit, praticable à pied, en VTT et en vélo de ville, traverse les plus beaux paysages fluviaux, agricoles et historiques autour de Turin.

L’itinéraire est accessible à toute personne autonome, à l’aide de l’appli Corona in bici, téléchargeable gratuitement et utilisable sur tablette et téléphone portable. Pour l’instant, l’application, financée par la Région du Piémont, concerne la zone ouest de Turin, du château de Rivoli, au Palais royal de Venaria, en passant par les communes de Rivoli, Alpignano, Pianezza, Druento, Collegno, Grugliasco et Venaria.

 

 

Résidences Royales à Turin, Château du Valentino

Résidences royales à Turin, découvrir les résidences à vélo.

 

La Villa de la Reine, ou la résidence royale des femmes

 

Notre voyage dans les résidences royales turinoises se doit de commencer par la somptueuse et très élégante Villa de la Reine, probablement l’une des plus appréciées des Turinois, avec son superbe panorama sur la ville et la Mole Antonelliana au centre et parce que, malgré sa position très proche du centre-ville, étant déjà sur la colline, elle est plongée dans un paysage bucolique de verdure et de vignes.

La villa fut construite sur ordre du cardinal Maurizio, grand intellectuel qui, à l’âge mûr de 50 ans, épousa sa très jeune nièce Ludovica, afin de résoudre un conflit familial comme c’était souvent le cas à l’époque. Au décès du cardinal, la villa passa dans les mains de son épouse et poursuivit son destin auprès de grandes personnalités féminines : royales, souveraines, reines et princesses.

Suite au décès de Ludovica, la villa appartint à Polyxène de Hesse, deuxième épouse de Charles-Emmanuel III, puis à Anne-Marie d’Orléans, épouse de Victor-Amédée II et, après la courte période où elle fut occupée par les Français, retourna dans les mains de la Maison de Savoie.

En 1869, elle devint l’Institut national des filles des officiers, une école pour orphelines. C’est ainsi que les salles qui avaient accueilli la noblesse et les banquets de cour se transformèrent en des lieux où les jeunes filles jouaient, apprenaient à coudre et à jouer des instruments de musique.

Avec les conflits mondiaux, la Villa de la reine fut plusieurs fois bombardée, pillée et connut un lent abandon intarissable, envahie par une végétation inexorable. C’est en 1994 que le Ministère de la Culture décida d’entamer un projet de restauration lent et onéreux et, après plus de dix ans de travaux incessants, la Villa de la reine retrouva en 2006 son ancienne splendeur. La vigne de la reine, près des jardins, fut également récupérée par l’entreprise Balbiano et produit aujourd’hui un excellent Freisa.

Les intérieurs de la Villa de la Reine sont élégants et soignés dans les détails, avec des miroirs, des fresques et des peintures au trompe-l’œil. Les jardins, incontournables surtout en automne, sont une apothéose de géométries et de fontaines.

 

Adresse : Strada Comunale Santa Margherita, 79

 

Résidences royales à Turin, Villa de la Reine

Résidences royales à Turin, la Villa de la Reine la résidence des femmes

 

 

Le Château du Valentino, aujourd’hui siège de la Faculté d’architecture

 

Au cœur du poumon vert de Turin, le parc du Valentino, se dresse le château du même nom, tout près du superbe Jardin botanique de la ville. Résidence en bord de fleuve au XVIe siècle, le Château du Valentino connut l’apogée de sa splendeur sous le règne de Christine de France, qui en fit son palais d’apparat. Observé d’une rive ou de l’autre du Po, le château du Valentino présente deux façades très différentes d’un point de vue esthétique : depuis le Corso Massimo, on peut admirer l’élégante façade blanche, tandis qu’en face s’offre à notre regard une façade sombre faite de briques en terre cuite, encore plus imposante vue de l’autre côté du fleuve.

Trois samedis par mois, il est possible de visiter les intérieurs au cours d’une visite guidée. Contrairement aux autres résidences royales des Savoie, aujourd’hui transformées principalement en musées, le Château du Valentino est actuellement le siège de la faculté d’architecture de l’École polytechnique de Turin.

 

Adresse : Viale Mattioli, 39

 

Résidences royales à Turin, Château du Valentino

Résidences royales à Turin, le Château du Valentino siège de la Faculté d’architecture

 


Le Palais Carignan, qui vit naître le premier roi d’Italie

 

Dirigeons-nous à présent sur la Piazza Carignano, cette place piétonne à l’atmosphère unique comme suspendue dans le temps, où nous ne serions pas étonnés de voir passer un carrosse des temps jadis. La Piazza Carignano a vu naître Charles-Albert et le premier roi d’Italie, Victor-Emmanuel II. Avec sa façade curviligne à la silhouette sinueuse, c’est l’un des palais italiens du XVIIe siècle les plus fascinants.

Aujourd’hui, le Palais Carignan accueille au premier étage le musée du Risorgimento et au rez-de-chaussée les appartements des Princes de Carignan, rouverts au public après une série de travaux achevés en 2011.

Faites encore quelques pas, en vous dirigeant vers le centre, toujours en suivant notre itinéraire vers la dernière étape - la Piazza Castello - et vous verrez sur la droite la Librairie internationale Luxemburg, considérée comme l’une des plus belles librairies au monde. Faites-y un saut, vous ne le regretterez pas.

 

Adresse : Via Accademia delle Scienze, 5

 

Résidences royales à Turin, le Palais Carignano

Résidences royales à Turin, le Palais Carignan qui vit naître le premier roi d’Italie

 

Une multitude de résidences de la famille royale de Savoie donnent sur la Piazza Castello, probablement parce qu’elle représente le centre névralgique de la ville, aujourd’hui comme hier.

 

Le Palais Royal ou la majesté de la famille de Savoie

 

Affichant toute sa splendeur courtisane sous le blanc éclatant de sa façade, en particulier lors des journées ensoleillées, le Palais Royal n’a rien à envier aux autres magnifiques palais impériaux éparpillés en Europe. Derrière son superbe portail, qui n’existait pas avant le XIXe siècle, se dresse l’une des plus solennelles résidences de la famille royale de Savoie. La Maison de Savoie souhaitait donner à ce palais la même grandeur des palais royaux qui se construisaient peu à peu dans d’autres pays d’Europe ; de nombreux architectes furent donc engagés et le Palais Royal vécut plusieurs phases de restructuration et d’agrandissement au fil des siècles.

Les intérieurs sont une succession de faste éblouissant, de chambres à coucher au style baroque, d’or et de pierres précieuses. Aujourd’hui, le palais accueille les Musées Royaux de Turin et, pendant votre visite, vous ne pourrez pas manquer la Bibliothèque royale, considérée comme l’une des plus importantes institutions culturelles de Turin, l’Armurerie royale, qui abrite des pièces uniques d’armes et d’armures historiques, le Musée d’archéologie et la Galerie Sabauda avec de nombreux œuvres et objets d’art, sans oublier le Palazzo Chiablese qui accueille les expositions temporaires des Musées royaux et les magnifiques Jardins royaux. L’Armurerie royale et le Palazzo Chiablese font également partie des résidences de la famille royale de Savoie inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Adresse : Piazzetta Reale, 1

 

 

Résidences royales à Turin, Palais Royal

Résidences royales à Turin, le Palais Royal ou la majesté de la famille de Savoie

 

Le Palais Madame, ou l'origine de la Piazza Castello

 

La Piazza Castello doit son nom au Palais Madame, qui était autrefois appelé le « Château » (« castello » en italien) et accueillait la famille royale. Cette résidence de la Maison de Savoie présente deux façades totalement différentes : si la façade donnant sur la Piazza Castello, œuvre de Filippo Juvarra, est élégante et baroque, la façade donnant sur la Piazza Vittorio Veneto évoque un manoir médiéval.

Pourquoi l’avoir appelé Palais Madame ? Parce que le palais fut particulièrement apprécié par deux importantes figures féminines, Christine de France et Marie-Jeanne-Baptiste de Savoie. C’est justement à cette dernière que le palais Madame doit ses lignes douces, féminines et élégantes que nous pouvons encore admirer aujourd’hui, comme le grand escalier spectaculaire à double rampe.

Montez au dernier étage et admirez un autre panorama magnifique sur la ville de Turin : d’un côté, le blanc éblouissant du Palais royal et de l’autre, l’un des quartiers les plus animés de la ville.

 

Adresse : Piazza Castello

 

Résidences Royales à Turin, Palais Madame

Résidences royales à Turin, le Palais Madame et l'origine de la Piazza Castello

 

 

  ÉCRIT PAR:  Elisa Midelio, Viaggiare con Serendipità